1/1

 

 

palma

 

 

Palma chair et palma son / son à la conquête de la chair


 

 

Palma c'est une moquerie. Cette moquerie est rien de plus qu'une arme, un acte de nudité, de la colère, face a l'impuissance et à la satiété. La douleur chante, se revendique et prend sa propre voix à travers une femme qui souffre et rit au sein d'un même rythme.

Où sont les limites et les différences entre la faiblesse, la fragilité, la dignité et le défaitisme quand il existe la douleur? Le fait de verbaliser fait-il changer quelque chose? Quelle attitude serait le moins confortable pour l'interlocuteur ? Et pour la propre personne ? 

La douleur est transformée en musique et danse, qui sont à nouveau transformées en douleur, qui est transformée en rire pour être à son tour transformée en musique et danse.

L'histoire racontée et la manière dont elle est dite, sont une tentative d'amener le spectateur à un voyage express plus près de la douleur, de l'abandon et de la subversion. 
  

Production: Cie. Caminante

Coproduction: DT Espacio Escénico - Madrid

Soutiens: Forum Dança PT, Festival ZOA (FR),

Centre National de la Danse Pantin (FR), Teatro El Montacargas (ES)


Durée: version courte 15'- version longue 35'

Conception et interprète: Ana Paula Gusmao


Son: Las tres caídas en Campana (captation audio procession de Pâques à Sevilla)

Bulerías, palmas y jaleos (mesure musicale pour étude)


Création Lumière: Artur Pispalhas

Photos: Pablo López – Ana Paula Gusmao

 

Prix: ACT - Duri Korea 2018
 

© 2019  by Compagnie Caminante.